aménager

ZAC à vocation d’habitat, d’activités économiques, rénovation urbaine, lotissements, dans le cadre de concessions d’aménagement ou de mandats. Lire la suite

Nos opérations en coursNos réalisations terminées
Sodevam, membre du groupement Operam
Créer la qualité de vie de demain
Sodevam
descendre

La Communauté d’Agglomération Portes de France Thionville souhaite maîtriser la réaffectation du site de l’ancien Centre de Transit Routier et l’aménagement de sa périphérie. Le site est bordé pr l'autoroute A31 au nord, la route départementale D1 à l'est, la forêt d'Illange au sud et la Moselle à l'ouest. L'emprise de cette ZAC a vocation à accueilllir un projet cohérent et différenciant, basé autour de la thématique du sport, du loisir et du service à la personne.

CLIENT Communauté d’Agglomération Portes de France Thionville
MISSION Concession d'aménagement
BUDGET 20 500 K€ HT
CALENDRIER 2008 – 2028
PARTENAIRES Atelier A4 (Urbaniste mandataire / Architecte conseil)
Infraservices (Bureau d’études)
Savart Paysage (Paysagiste)

Responsable de projets


Claire TALBOT

Assistante de projets


Natacha BELLANTI

Approche de qualité globale

Q3Dans le cadre de la démarche qualité de la Sodevam, la communauté de communes a défini certains objectifs prioritaires en matière de qualité environnementale, paysagère et architecturale.

Ces objectifs sont les suivants :

  • Réflexion sur les déplacements, les liaisons douces
  • Traitement alternatif des eaux pluviales

 

Programme

Le programme comprend l’aménagement des 45 hectares du site selon les orientations suivantes :

  • secteur central : activités commerciales liées à des espaces sportifs aménagés dans les espaces naturels,
  • secteur le long de la route départementale : activités commerciales différenciantes,
  • secteur le long de l’autoroute : hôtellerie, activités tertiaires et services en rez-de-chaussée,
  • à proximité de la bretelle autoroutière : parking dédié au covoiturage/électromobilité.

Afin de minimiser les surfaces de parking et les végétaliser au maximum, les places de stationnement nécessaires au grand équipement communautaire, relié par la passerelle piétonne, seront mutualisées avec celles des activités commerciales en fonction de l’affluence.

Créer la qualité de vie de demain